Peut-on obtenir un prêt conso sans justificatif ?

prêt conso sans justificatif

Le prêt à la consommation permet d’obtenir rapidement de l’argent pour répondre à des besoins. Il peut être demandé auprès d’une banque ou une société de crédit. Cette solution pratique suppose l’examen par l’organisme des finances du demandeur. Est-ce que cela implique toujours le fait de présenter des justificatifs ?

Quels sont les différents types de prêts à la consommation ?

Les prêts à la consommation se découpent en deux catégories : les crédits affectés qui sont attribués pour effectuer des travaux, par exemple, ou acheter une voiture et pour lesquels il faut présenter des justificatifs à l’organisme prêteur.

Cela peut être des devis et des factures d’achat de matériaux, d’intervention d’artisans et de professionnels. Dans le cas d’une voiture, il faudra que le demandeur transmette la facture de la voiture, voire même un document du concessionnaire, avec le prix du véhicule, avant la transaction.

Au contraire, le prêt personnel ne nécessite aucun justificatif quant à l’utilisation de la somme qui va être prêtée. Alors, oui, il est possible de ne pas justifier ce que l’on va faire d’un crédit quand celui-ci est accepté.

Mais pour cela, il est impératif d’obtenir une réponse positive. L’organisme financier doit avoir la certitude que le demandeur va pouvoir rembourser la somme d’argent ; sachant qu’un prêt à la consommation peut monter jusqu’à 75 000 euros au maximum.

Crédit consommation : quels justificatifs ?

Comment déterminer la solvabilité d’une personne ? C’est là qu’interviennent les différents justificatifs. La banque ou la société de crédit vont regarder les ressources de la personne, mais aussi ses charges.

Les ressources sont les sommes d’argent qui entrent sur son compte bancaire, comme le salaire, le plus souvent. On entend par charges certaines sommes prélevées tous les mois de façon récurrente comme celles pour le chauffage ou l’électricité. Mais cela ne concerne pas les postes de dépenses pour l’alimentation ou encore le carburant. Cela entre dans un autre calcul : le reste à vivre, qui est déterminé en fonction du nombre de personnes vivant au foyer.

Les charges fixes, enlevées des ressources permettent d’avoir une idée très précise du taux d’endettement. Celui-ci ne doit pas dépasser 33% pour que le prêt (quelle que soit sa nature), soit accordé. Un taux d’endettement trop élevé suppose pour l’entité financière un risque trop important de ne pas être remboursée mais aussi de mettre en difficulté, financièrement parlant, la personne ou le ménage qui vient demander un crédit.

Il est bon de noter que certaines structures se spécialisent dans les mini-prêts (moins de 200 euros ou moins de 1000 euros). Pour cela, un relevé de compte ne sera pas forcément demandé, mais il faudra présenter d’autres garanties, comme un salaire stable, supérieur à un certain montant mensuel. Attention, toutefois au taux qui peut être demandé, pour ce type de service.

Chaque entité financière étant différente, trouver le meilleur prêt est une gageure et pourrait prendre beaucoup de temps, en l’absence des nombreux comparateurs en ligne qui simplifient la démarche.