Quelles particularités du crédit auto pour senior ?

Même une fois à la retraite, les seniors n’échappent pas à la problématique de la mobilité. La voiture étant un moyen de locomotion incontournable, son acquisition devient donc impérative, mais lorsqu’on a subi une perte de revenus significative, le seul moyen de financer son véhicule est de demander un crédit bancaire. Il est tout à fait possible d’obtenir un financement après 60 ans, cependant, le dossier risque d’être compliqué à défendre étant donné l’âge avancé.

Crédit auto senior : une opération risquée

Demander un crédit auto n’a pas les mêmes implications lorsqu’on a 30, 40 ou 60 ans. D’une manière générale, les prêteurs considèrent que les risques sont plus accrus avec l’âge. Le risque principal auquel s’exposent les banques est celui du non-paiement des mensualités. En effet, il est connu qu’à l’arrivée à la retraite, les seniors perdent jusqu’à 30 % de leurs revenus, ce qui signifie une baisse importante de la capacité d’emprunt. D’autre part, l’âge avancé constitue également des risques plus élevés de problèmes de santé, d’invalidité ou de décès. Dans tous les cas, le senior risque donc de ne plus avoir la possibilité de régler ses dettes. Néanmoins, les temps changent et la perception des banques des seniors évolue. Avec l’amélioration des conditions de vie et les progrès sur le plan médical, l’espérance de vie augmente. De plus, certains seniors se révèlent plus solvables que la plupart des emprunteurs en raison de la stabilité de leurs ressources et l’absence de risque de chômage. C’est la raison pour laquelle les établissements prêteurs mettent au point des offres de crédit auto pour senior.

Crédit auto senior : faire attention à l’âge limite de fin de crédit

La loi ne définit aucun âge limite à la souscription d’un crédit auto. Les seniors peuvent donc avoir accès à un financement à tout âge, cependant, les banques définissent un âge limite où tous les crédits en cours devront être soldés et il est de 80 ans. Appelé âge limite de fin de crédit, il s’agit d’une notion importante à prendre en considération lorsqu’on emprunte à un âge avancé. Dans la mesure où un crédit auto peut durer jusqu’à 7 ans pour une voiture neuve, il faut donc avoir au maximum 73 ans lors de la demande de financement. Néanmoins, tout dépendra aussi du montant emprunté et de sa capacité de remboursement. Pour un crédit de 10 000 euros, le remboursement peut s’effectuer en 2 ans pour une mensualité d’environ 220 euros. D’ailleurs, même si la loi ne prévoit aucun âge limite à la souscription d’un crédit à la consommation, certains organismes vont inclure dans leurs conditions d’assurances des critères d’âge leur permettant de refuser les emprunteurs de plus de 80 ans voire plus de 70 ans. Par conséquent, il est recommandé de comparer les offres de financement pour trouver l’organisme susceptible d’accepter son dossier.

L’importance de la garantie dans le cadre d’un crédit auto senior

Pour compenser les risques que constitue le profil d’un senior, les banques sont susceptibles d’exiger une garantie forte. Pour ce faire, le senior dispose de deux solutions : l’assurance emprunteur ou l’hypothèque. L’assurance emprunteur est une solution plus rassurante pour les clients, car ils ne mettent pas en danger leurs biens. Toutefois, la souscription d’une assurance à un âge avancé peut également présenter des difficultés. Compte tenu des risques, les assureurs refuseront de prendre en charge le dossier ou appliqueront une surprime. Quant à l’hypothèque, cette solution ne vaut que pour les propriétaires de bien immobilier. En cas de non-remboursement, dans les délais prévus, la banque sera en droit de saisir le bien afin de récupérer les sommes qui lui sont dues.